Voilà plusieurs années que j’essaie de développer des petites applications pour évaluer et motiver mes élèves de Primaire. Je vous avais déjà parlé, il y a presque 10 ans, de mon idée de Foursquare éducatif, projet qui n’a jamais abouti faute de compétences de ma part.

L’an dernier, j’ai franchi le pas : je me suis mis en pause de mes élèves pendant un an afin d’améliorer mes compétences en codage. Six mois intensifs à la Wild Code School de Lille pour apprendre un langage de codage web (le PHP) et trois mois de stage m’ont équipé pour réaliser mes projets.

L’idée d’origine a évolué, mais j’arrive enfin à une application en ligne que je peux utiliser en tant qu’enseignant avec mes élèves. J’ai nommé « Classe Royale » !

Ce nom parlera aux amateurs de petits jeux sur téléphone ou sur tablette, puisque je me suis librement inspiré du jeu « Clash Royale » qui consiste à collectionner des cartes de personnages pour réaliser des combats en ligne.

En classe, pas question de combattre, mais plutôt de collectionner, et de progresser dans des niveaux définis.

Comment ça fonctionne ?

En tant qu’enseignant, je peux accéder à ma classe et à tous ses élèves.

Chacun peut gagner, seul ou en équipe :
– des pièces d’or, suite à des travaux réussis en classe, ou à des défis réalisés.
– des gouttes d’élixir, qui récompensent les bons comportements ou les services rendus à la classe.

Les élèves débloquent des cartes d’apprentissage, chacune étant déclinée sur plusieurs niveaux en fonction de la complexité de la compétence ciblée.

Exemple en CP, la carte « Comptage » se décline en 4 niveaux : « je sais compter jusqu’à 9 » (niveau 1), « jusque 19 » (niveau 2), « jusque 59 » (niveau 3), « jusque 100 » (niveau 4). Evidemment, pour débloquer une carte, il faut posséder les niveaux inférieurs…

A quoi ça sert ?

Comme la plupart des outils « bizarres » que j’utilise en classe, insérés dans un fonctionnement assez classique, mon premier objectif est la motivation des élèves. Cela concerne à la fois les élèves en difficulté, qui sont fiers de gagner de l’or, de l’élixir ou des cartes, aussi virtuelles soient-elles, mais aussi des élèves rapides et efficaces qui y trouvent une saine compétition par rapport à eux-mêmes.

L’application m’aide à suivre la progression des élèves dans ma programmation de classe, via les cartes gagnées. Cette évaluation ludique leur sert aussi de projet et d’auto-évaluation face à leurs apprentissages, puisqu’ils connaissent les cartes suivantes à débloquer et voient leurs réussites, le tout dans un environnement ludique.

Avec ce système de cartes, j’ai fait le choix d’une évaluation binaire : on sait (faire) ou on ne sait pas (faire). Une carte gagnée signifie que la compétence est acquise, que l’élève a su le faire à un moment donné.
Bien-sûr, je reste conscient que les savoirs s’oublient, mais j’aimerais évacuer ainsi les évaluations insipides qui ne disent rien sur l’enfant.

Concrètement

Je leur ai présenté cela comme un jeu, et certains connaissaient Clash Royale (« mon papa y joue »). Je n’ai donc pas eu de mal à les motiver.

Après avoir importé les élèves de l’école depuis le fichier utilisé pour d’autres outils (comme par exemple Edumoov), l’application était lancée.
En début d’année, c’est moi qui ajoutais des points (or / elixir) ou qui débloquais les cartes, mais progressivement, j’ai mis en place des élèves dont c’est le « métier ».

Les enfants consultent régulièrement leur progression, et je suis en train de développer un compte « parent » pour permettre à ces-derniers de suivre les « aventures » et les progrès de leur enfant.

Je suis assez amusé de voir les réactions, comme cet élève qui a fait un sans-faute sur un exercice et qui est « trop fier » d’avoir gagné 10 pièces d’or, ou encore celui-là qui se retient d’aller aux toilettes jusqu’à la récré pour ne pas perdre une goutte d’élixir ! (des achats sont possibles avec les pièces et gouttes gagnées, notamment un « pass toilettes » qui permet de sortir librement pendant le temps de classe).

Beaucoup de choses restent à développer ou à améliorer, plein d’idées à trouver, mais c’est en bonne voie, et les enfants sont source d’inspiration !

Pour la suite

Côté fonctionnalités, quelques pistes que j’aimerais travailler :
– des rôles de référents parmi les élèves, selon les cartes gagnées et l’implication dans le jeu ;
– des défis en ligne pour débloquer des cartes d’apprentissage (sorte de petit bilan de contrôle) ;
– des gains collectifs de cartes (on apprend aussi des compétences collectives, qui ne sont pourtant pas très visibles dans nos programmes scolaires).

Un gros travail doit encore être fait sur les cartes elles-mêmes, pour coller aux progressions de chaque niveau, mais aussi pour s’éloigner un peu du programme scolaire. Pourquoi pas des cartes « Je sais faire mes lacets », ou « Elève le plus drôle » ? ^^

Pour les petits curieux arrivés jusqu’ici, et intéressés par le développement web, le projet est développé sous Symfony 5, en PHP, avec une base de donnée MySql, et agrémenté bien-sûr par du Twig, du SCSS, Bootstrap et bientôt un peu de JS quand j’aurai le temps de m’y pencher !

En conclusion

Mon idée est bien-sûr d’élargir l’utilisation de cet outil aux enseignants et parents qui seraient intéressés. C’est presque prêt, mais encore très sommaire… Le retour d’utilisateurs testeurs me permettrait de continuer à améliorer l’expérience de cet outil.

Si vous êtes intéressé, que vous soyez chef d’établissement, directeur ou parent, j’attends votre message en commentaire, je vous enverrai un lien dès que c’est prêt.

Vos élèves seront peut-être les futurs rois ou reines de votre classe !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *